• Psychiatrie | Les crises d'angoisses

    Introduction, définition et symptômes

    Tout d'abord je tiens à préciser que je n'ai jamais vécu personnellement de crise d'angoisse, j'en ai déjà vu, mais jamais vécu. Je ne parlerais donc que des nombreuses choses que j'ai pu lire sur ce type de crise, il se peut donc qu'il y ait des erreurs, s'il y en a n'hésitez pas à me le dire en commentaire ! Si j'ai décidé de vous parlez des crises d'angoisses c'est pour la simple raison que j'ai fait pas mal de recherche dessus dernièrement puisque je voulais me renseigner un maximum pour attribuer ce type de comportement à l'un de mes personnages de fictions, puis je me suis dit que ça intéresserais peut être quelqu'un, du coups je vais vous faire part de ce que j'ai pu trouver...

    Au cours d'une vie il est estimé que 21 personne sur 100 ont déjà vécu une crise de panique mais que une sur 100 est atteint de véritable trouble de panique. Les femmes sont de manière générale plus toucher, et la maladie se déclenche le plus souvent vers la fin de l'adolescence et le début de l'âge adulte.  Les crises de panique correspondent à des peurs intenses, incontrôlées et sans raison apparente. Elles peuvent être plus ou moins fréquentes et de plus ou moins longue duré (de quelques minutes à plus d'une heure). Elles se traduisent souvent par un début très brutal avec une sensation de danger imminent (une mort imminente ou la peur de sombrer dans la folie). Il y a aussi une forte sensation d'impuissance et d'inéluctable, donnant un état d'agitation permanent ou bien un replis sur sois-même. La personne a souvent du mal à respirer, sensation d'étranglement,  impression d'un pois sur la poitrine, à a sensation de vertige, de nausées, de bouffé de chaleur, sensation d'évanouissement et sentiment d'irréalité et de dissociation vis-à-vis de sois même, mais c'est symptômes ne sont qu'imaginaires et ne sont produit que par le cerveau. Il peut aussi y avoir des signes physiques tel que des tremblements, des sueurs, une augmentation du rythme cardiaque ou une grande pâleur. En dehors des crises le sujet peut aussi avoir d'autres symptômes d'origines psychologique et non physique : tremblement, palpitation cardiaque, sensation de boule dans l'estomac, quinte de toux, hoquet, difficulté à respirer,...). 

     

    Causes et conséquences

    Les crises d'angoisses font partie des troubles de panique, un type de névrose (troubles psychiques sans lésions organiques démontrables) malgré le fait que se soit des types de maladie psychiatriques dites bénignes elles ne sont pas à prendre à la légère. Les crises de panique de manière général peuvent être spontanés (en plein milieu de la nuit par exemple) ou déclencher par différentes choses : la prise de drogue ou de médicament, les phobies, des souvenirs ou très souvent par un grand stress. Le mécanisme de la crise d'angoisse n'est pas encore parfaitement connue mais il est sur qu'elle fait entrer plusieurs facteurs en jeu d'ordre biologique, psychologique et génétique. Plusieurs théorie prêtent à démontrer qu'il s'agirait d'un réaction inapproprié face au stress. Des recherches ont démontrés aussi que l'administration de certaines substances agissant sur la régulations de certains neurotransmetteurs déclencheraient ces crises (tel que le lactate de sodium ou le dioxyde d'azote). Les neurotransmetteurs qui joueraient un rôle dans l'anxiété il y aurait la noradrénaline, la sérotonine et la GABA (gamma-aminobutyrique), mais le neurotransmetteur qui serait une cause sur des crises d'angoisses n'est pas encore connue. Les scientifiques ont aussi remarqués que l'activité dans certaines zones du cerveau changeait au cours d'un moment d'anxiété. De nombreux troubles anxieux sont plus présent chez certaines familles, la génétique aurait donc aussi un rôle à jouer. 

    Les crises d'angoisses fonctionnent sous formes de cercle vicieux : la personne prend peur pour une raison qu'il ne comprend pas, il essaye d'analyser. Ce travail d'analyse anxieux augmente alors la peur. Le corps répond alors à cette augmentation de peur et intensifie les réactions physiques. Comme les symptômes physiques deviennent de plus en plus présent, la personne va en prendre conscience et c'est alors que la personne rentre dans le cycle vicieux : les symptômes provoquant la peur et la peur renforçant les symptômes. 

    La cause des crises d'angoisses sont inconnues mais les conséquences immédiates sont facilement explicable : le cerveau est dans l'erreur. Déjà la réaction d'alarme du corps qui se manifeste par toute ces sensations désagréables n'est pas la cause du danger. Si le corps réagit de la sorte c'est à cause d'un stimulus anodin. Mais cette réaction soudaine de peur et de panique mobilisant tout le corps fait croire à la personne que c'est la cause du danger, alors que c'en est que la conséquence. De manière général le corps va se mettre à réagir de la sorte après le stimulus (par exemple la personne est en voiture et quelqu'un traverse, la personne va alors réagir en freinant ou en tournant le volant, puis juste après le système nerveux du corps va changer d'état et c'est normal) mais dans le cas d'une crise d'angoisse comme le stimulus est inconnue pour la personne elle va alors s'interroger sur ce changement d'état. De plus comme la personne ne comprend pas pourquoi le corps réagit de la sorte elle se croira dans l'incapacité de réagir normalement face au danger. Le problème principal des crises de panique et ce qui l'accentue c'est le fait que le sujet confond la cause et la conséquence, ce qui intensifie alors la sensation de perte de contrôle. 

    La raison pour laquelle l'état de stress dur si longtemps c'est parce que normalement le corps va se mettre en émois quand un danger apparaît et les symptômes redescendent quand ce dernier disparaît. Mais dans le cas d'une crise le danger est inconnue, les symptômes persistent donc. La non perception du danger suivie de la mobilisation de toute les ressources du corps provoquent chez la personne un sentiment de perte de contrôle et c'est ce qui provoque le traumatisme de la première crise. Cette première crise met alors le sujet dans un état de post-traumatique ce qui fait que la personne réagira exagérément au moindre stimulus ou à une sensation ressemblant à ce que la personne a vécu au cours de la première crise, qui peut alors déclencher une nouvelle crise. 

    Lors d'une crise de panique la personne va penser qu'il étouffe parce que l'air n'arrive plus dans ses poumons, que son cœur va lâcher et qu'il va s'évanouir, qu'il va tomber et que ses muscles le lâchent. Pourtant ce que la personne croit qu'il va se passer est exactement le contraire de ce qui se passe car le but de cette réaction est de placer le corps dans un état d'énergie maximale pour faire face au danger. Ces modifications ne sont donc pas dangereuse puisqu'elles existent chez n'importe qui. 

    Comme dit précédemment certains chercheurs ont découvert une activité anormal dans le cerveau des sujets atteints de troubles anxieux. Les analyses montrent une activité intense du système lymbique alors que la circulation des informations vers le système préfrontal est anormalement réduite (voir image). Cela signifie que le sujet va tout simplement va faire tourner en boucle entre ses émotions et ses souvenirs via le système lymbique et ne fera pas intervenir, contrairement au sujet sain, sa capacité d'analyse via le cortex préfrontal. 

    Le problème des crises d'angoisses c'est qu'à long terme elles favorisent le développement de d'autres troubles notamment l’agoraphobie. La personne en proie à des crises d'angoisses va petit à petit éviter les endroits ou des personnes qui pourraient d'après lui déclencher ses crises. C'est là que l'agoraphobie intervient : la personne se sent menacer et préfère donc rester dans un endroit où il se sent en sécurité, le problème c'est que l'agoraphobie pousse petit à petit la personne à rester chez lui. A long terme les crises de panique peuvent aussi amener à la dépression, au replis sur sois-même, phobie sociale, et autre complication qui peuvent devenir extrêmement grave.

    Je ne vous parlerais pas des traitements ici car je ne suis aucunement médecin mais je vous invite à en parler assez vite si vous êtes en proie aux crises d'angoisses. J'ai essayer de résumé le plus possible et j'espère ne pas avoir dit trop d'ânerie. Bref merci d'avoir lu et j'espère vous avoir appris quelques choses !


  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Juillet 2015 à 10:24

    C'était très intéressant :)

    Je pense que selon mais connaissance, tu n'as rien dit de faux, donc tu as bien travaillé xD

    Pour ma part, j'ai vraiment vécu cela, et ce n'est pas une partie de plaisir. Par contre ce n'était pas après l’adolescence mais plutôt vers le début (genre vers 13 ans). Et elle a été déclenchée par ma peur la  plus profonde et même si on essaie de se résonner rien à faire on est comme figé et je me souviens que je n'arrêtais pas de pleurer. Bref, c'est vraiment une sensation horrible où on ne peut rien faire pour empêcher cela. Mais maintenant ça va beaucoup mieux, je n'en fais plus, désormais il m'arrive d'avoir les larmes aux yeux à cause de ma peur mais voilà je ne fais plus de crise...

    2
    Mardi 21 Juillet 2015 à 11:38

    J'en ai déjà fait et je me reconnais dans tes recherches... Sauf que moi c'est plutôt progressif, plus le temps passe, plus ça empire...

    Moi en général c'est à cause du stress.

    Et si tu parlais aussi de ce que tu vis ? :)

    3
    Mardi 21 Juillet 2015 à 11:48

    c'est très bien expliquer ! je n'ai jamais fait de crise moi en tout cas , mais je suis presque jamais stressée alors j'imagine que ça doit "m'empêcher" d'en faire x)

    en tout cas un article très intéressant o/

    4
    Mardi 21 Juillet 2015 à 11:54

    Hillry : ça doit être horrible si cela empire...

    Kimyou : tu as tellement de chance de ne pas stresser, moi je stress tout le temps mais pour rien parfois x)

    5
    Mardi 21 Juillet 2015 à 11:55

    Héhé, je stresse (un peu x) ) que quand je fais un truc important (genre le brevet) :)

    6
    Mardi 21 Juillet 2015 à 11:59

    Ah d'accord, normal quoi x3 J'ai stressé comme une folle pour le bac, j'ai cru que mon coeur allait lâché...

    7
    Mardi 21 Juillet 2015 à 12:08

    carrément x)

    8
    Mardi 21 Juillet 2015 à 13:04

    Meerde j'ai oublié de déprogrammer l'article désolé xD J'avais pas finis d'écrire :/

    Donc je finis l'article et je vous répond après, encore désolé :"(

    9
    Mardi 21 Juillet 2015 à 13:05

    :o c'est pas grave :D

    10
    Mardi 21 Juillet 2015 à 13:06

    Ah d'accord xD

    11
    Mardi 21 Juillet 2015 à 14:05

    C'est bon j'ai finit x). Par contre faut que je relise, il reste surement plein de fautes. C'est beaucoup plus long maintenant, mais il y a plein  de chose intéressante que je voulais expliquer !

    @Rioko : Oui ça doit être assez horrible... Si tu n'en fais plus c'est le principal :)

    @Hilarry : Ah ? Elles durent longtemps chez toi ?

    t'inquiète la prochaine fois je parlerais de moi~

    @Kimyou : merci x). Je pense pas que ce soit qu'à cause du stress que les crises se déclenchent, la preuve moi je suis quelqu'un de continuellement stresser et je n'en ai jamais fait (bon par contre j'ai d'autre réaction xD). 

    12
    Mardi 21 Juillet 2015 à 14:12

    De rien ! (j'aime bien quand c'est bien expliquer parce que sinon je comprends quedal xD)

    je ne sais pas trop x) mais bon mieux vaut ne pas être trop stresser o: 

    13
    Mardi 21 Juillet 2015 à 14:34

    (ah ? tu trouves que j'explique bien ? C'est cool, merci xD)

    Yep exactement, ça serait bien si rien n'était stressant dans la vie :)

    14
    Mardi 21 Juillet 2015 à 14:37

    (oui ! ;) de rien)

    ouais mais on serai tous des baba cool xD

    15
    Mardi 21 Juillet 2015 à 15:55

    J'ai pas encore tout lu mais ça à l'air super intéressant !

    A un moment je faisais pas mal de crise d’angoisses à cause d'une personne que je fréquentais, depuis que je ne la vois plus je vais parfaitement bien :')

    16
    Mardi 21 Juillet 2015 à 21:51

    @Kimyou : ça serait cool quand même :p

    @Wookya : Mais.... faut les lire en entier mes article xD

    Oh... La personne en question devait être très bizarre pour quel t'amène à ce type de réaction :o

    17
    Mardi 21 Juillet 2015 à 21:53

    Oui se serai bien pour ceux qui sont stressés mais bon moi ça me changerai rien x)

    18
    Mardi 21 Juillet 2015 à 22:02

    Mais je vais le faire t’inquiète pas ! XD

    Tu peux pas savoir à quel point O.O Mais je ne m'en suis rendu compte qu'au bout de 3 ans X)

    19
    Mardi 21 Juillet 2015 à 22:08

    @Kimyou : haha t'as vraiment de la chance de jamais stressé :)

    @Wookya : C'est ce qu'on dit ça xD

    Mais genre elle était comment ?

    20
    Mardi 21 Juillet 2015 à 22:17

    Mais je vais vraiment le faire XD

    Si tu veux je t'explique en mp x)

    21
    Mardi 21 Juillet 2015 à 22:27

    ouaip x) (je m'en rends quand je vois des gens stressés comme des oufs pour rien x) )

    22
    Mercredi 22 Juillet 2015 à 21:54

    @Wookya : Okok (oui explique moi, enfin si ça te dérange pas :)  )

    @Kimyou : enfin en soit stressé c'est pas bien grave le problème c'est quand ça a des répercussion u_u

    23
    Mercredi 22 Juillet 2015 à 21:58

    Ouais ! 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :